À propos

À propos de John WEB : John WEB est un développeur Web chevronné et expert en référencement naturel SEO, féru des technologies Web et des techniques de référencement

John WEB ou la passion du Web

John WEB, c’est un personnage passionné par les technologies digitales et numériques, notamment les technologies Web. Le Web est une dimension parallèle où tout le monde vient traîner ses guêtres depuis une vingtaine d’années, et ça n’est pas près de s’arrêter. Pour John WEB, créer des sites Internet est une activité épanouissante car de nos jours les technologies de conception de sites Web sont des plus riches. Créer des sites Web c’est intéressant, mais ce ne serait en rien galvanisant si c’était trop simple… En effet : créer un site Internet est finalement chose assez facile grâce aux innombrables logiciels qui le permettent. Mais un site Internet n’existe pas si Google a décidé qu’il n’existerait pas. Pour qu’un site Internet existe, aux yeux de Google et donc aux yeux des internautes, il faut donc qu’il soit optimisé pour le référencement naturel et… c’est là que ça devient vraiment captivant. Le SEO — ou Search Engine Optimization — soit l’optimisation pour les moteurs de recherches, c’est bel et bien ce qui rend l’exercice passionnant.

John WEB, un personnage semi-fictif

John WEB, c’est une sorte de personnage semi-fictif, une espèce de légende en quelque sorte. Bien qu’il n’ait à ma connaissance jamais existé, il est toutefois probable qu’un type qui s’appelle réellement John WEB ait vu le jour sur notre planète Terre, mais là n’est pas vraiment le débat.

John WEB c’est donc la représentation du cowboy dans toute sa splendeur, mais le cowboy juste et loyal, par exemple le Sheriff d’une ville paumée au fin fond de l’Arizona. John WEB c’est aussi le cowboy solitaire qui peut chevaucher pendant des jours, sans relâche, à travers plaines et collines pour atteindre ses objectifs.

Ainsi John WEB c’est un passionné qui ne ménage pas ses efforts pour aller là où il veut se rendre, dusse-t-il tomber de cheval parfois… l’essentiel c’est de toujours remonter en selle. Le Web, c’est un environnement assez sauvage en définitive : il n’est pas si aisé d’y faire sa place, et nombreuses sont les embûches avant d’y parvenir. Dans le Wide Wild Web, rien n’est jamais acquis… mais tout est possible, du moment qu’on garde les yeux rivés sur nos objectifs.

Lire la vidéo

Qui se cache derrière John WEB ?

Personne ne se cache derrière John WEB, mais quelques présentations en bonne et due forme s’imposent effectivement. Je m’appelle Jonathan LUSY, et je crée des sites internet depuis pas mal d’années déjà. Je me suis épris des langages de programmation au cours de l’année 2009, lors de la mise en œuvre d’un projet personnel, et rapidement j’ai pu constater à quel point programmer des lignes de code se révélait être une source d’épanouissement. J’ai donc contracté le « virus » et suis devenu un véritable geek, c’est un fait. Si l’on m’avait dit à l’époque que je passerai le plus clair de mon temps devant un ordinateur, je ne l’aurais jamais cru. Les vastes possibilités qu’offrent les technologies digitales actuelles sont une véritable source d’inspiration, et ce qui me plaît par-dessus tout c’est d’expérimenter pour ensuite valider des procédés à mettre en application dans des contextes variés. Le plus passionnant dans tout ça, c’est qu’en exerçant ce métier, ou ces métiers, on n’a de cesse d’apprendre car il faut perpétuellement se tenir informé de l’évolution des technologies et des concepts.

Graphiste, illustrateur et dessinateur de formation dans les Arts Appliqués

Illustrateur de formation

Lorsque j’étais enfant je dessinais tout le temps, et j’avais certes un petit talent. Par conséquent, lors de mon année de 3e au collège, lorsque la conseillère d’orientation m’a posé la question fatidique suivante :

« Qu’est-ce que tu aimes faire Jonathan ? »

Je lui ai répondu comme suit :

« J’aime bien jouer de la guitare et je dessine bien. »

La conseillère d’orientation, dotée d’une perspicacité exceptionnelle, m’a donc orienté vers le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse et vers le Lycée La Martinière Terreaux,  tous deux situés à Lyon. Mes qualités de guitariste n’étaient pas suffisantes pour obtenir le sésame au Conservatoire, mais je passai avec brio le concours du Lycée La Martinière Terreaux. Ainsi on m’enseigna les Arts Appliqués au sein de celui-ci durant trois ans. Je n’ai depuis presque pas touché un crayon pour dessiner, mais je gratte la corde sur ma guitare quand j’en ai le temps.

Opérateur prépresse

Lors de mon entrée dans la vie active, j’ai travaillé en tant qu’opérateur prépresse, ou infographiste, dans différentes entreprises du secteur de l’imprimerie. Les sociétés qui m’ont tour à tour employé m’ont permis d’apprendre le fonctionnement de presque tous les systèmes d’impression qui existent. Impression en flexographie, impression en sérigraphie, impression offset ou impression numérique, chaque système d’impression a ses contraintes techniques, ses avantages et ses inconvénients.

L’apprentissage des logiciels prépresse pour la PAO (Publication Assistée par Ordinateur) s’est effectuée sur le terrain, et c’est au sein de ces diverses entreprises que j’ai appris mon métier et parfait mes compétences. La maîtrise des logiciels de la suite Adobe est évidemment un pré-requis obligatoire pour être autonome en tant qu’opérateur prépresse. Au fil de mes expériences j’ai donc appris à maîtriser des logiciels incontournables dans ce secteur comme Illustrator, Photoshop, InDesign, ou encore Acrobat Pro, mais aussi des logiciels plus onéreux comme Art Pro d’Esko Artworks, dédié au packaging.

Le métier d’opérateur prépresse nécessite de la rigueur et une forte capacité de production, car dans le secteur de l’imprimerie la course contre la montre est quotidienne pour tenir les délais.

Opérateur prépresse, infographiste, en PAO dans le secteur de l’imprimerie
Développeur Web, Webdesigner, et spécialiste en référencement naturel SEO

Développeur Web

C’est durant l’année 2009 que j’eus la révélation. Alors que je travaillais en tant qu’opérateur prépresse pour le Groupe Stratus packaging, je décidai de vendre mes compositions musicales sous forme de musique libre de droit. Pour ce faire il me fallait bien évidemment un site Internet afin d’exister sur la Toile, et c’est alors que je rédigeai mes premières lignes de code… non pas sans mal puis-je vous confesser. Graphiste et illustrateur à la base, je jetai mon dévolu sur la technologie Flash de Macromédia, aujourd’hui malheureusement éteinte comme les dinosaures. De l’Actionscript 2 je suis passé à l’Actionscript 3, avant de me décider à me former à PHP et au Javascript. En pur autodidacte, je me suis formé à ces différentes technologies ainsi qu’à d’autres, et ce essentiellement en effectuant des recherches sur Google et en expérimentant.

J’ai travaillé en tant que développeur Web dans différentes agences de communication. Le dernier poste que j’ai occupé est celui de Responsable Web et Technique au sein du Groupe IDCOM, que j’ai quitté en août 2021.

Aujourd’hui je travaille en freelance et suis partenaire de l’agence de communication SITI située à Bourg-en-Bresse dans l’Ain, une agence de communication sérieuse et innovante.